OMAN, pays inconnu pour la plupart d’entre vous, mais qui mérite pourtant un large détour !
Retour sur un voyage entrepris il y a 5 ans, mais qui m’a laissé des souvenirs inoubliables.
Un voyage à programmer en toute sécurité pour l’hiver ou le printemps prochains.
Partis une semaine en mars, avec un solide 4×4, 3 cartes routières toutes très fantaisistes (heureusement sauvés par le « Off Road » à acheter ABSOLUMENT à l’aéroport en arrivant), 2 tentes pas très résistantes au vent, un camping gaz avec LA cartouche qui n’était pas du bon modèle, des matelas autogonflants bien rembourrés (il faut bien ça pour supporter les cailloux omanais), et l’envie de vivre une aventure et de profiter de toutes les opportunités qui s’offraient à nous avec un circuit établi à l’avance par nous-mêmes mais qu’on n’a pas toujours bien respecté !
Une semaine sans un nuage, une moyenne de 34° avec des pics à 40, la mer à 30°, des soirées douces, toujours de l’air tiède, avec des bivouacs inattendus…
Une semaine pleine de rencontres, de surprises, d’imprévus, à parler un chouia arabe, a little english et beaucoup avec les mains…

P1000835OPT

P1000768OPT

 

HPIM3952OPT

OMAN 1er jour – Mascate/ Mibam

Arrivée à 3 h du matin. Dormi (enfin, essayé !) par terre dans l’aéroport jusqu’à 7 h du matin, heure d’ouverture du bureau Europcar/Autoscape où nous attendait notre 4×4 Toyota Prado loué depuis la France.
Départ pour Carrefour Mascate (dans le city center de Seeb). On fait le plein pour une semaine d’autonomie.
Puis route de Sur. Alternance de pistes défoncées et autoroute en construction, la faute au Cylclone Guno qui a sévi en juin 2007 faisant des dégats considérables.
Balade à pied dans le Wadi Shab.
Remontée mouvementée sur une piste défoncée du Wadi Tiwi en fin d’après-midi, pour une arrivée de nuit à Mibam, petit village perdu dans la montagne. Heureusement les enfants du village nous indiquent avec bonne humeur le seul emplacement plat et sans cailloux du village : une aire de battage au bord de la piste, au milieu des palmiers.
Premier bivouac au calme, température douce.

P1000723OPT

P1000718OPT
P1000717OPT(Photos : Le vert émeraude du Wadi Shab rivalise avec le bleu turquoise du Wadi Tiwi)

OMAN 2e jour Mibam – Raz al Jaiz

Le lendemain, réveil par le troupeau de chèvres et la chevrière qui attend sagement notre lever, assise devant nos tentes. Visite du village, de la palmeraie et des falajs, système d’irrigation où l’on se rafraichit, il fait déjà très chaud.
Dans la descente, arrêt baignade dans une des nombreuses piscines du Wadi Tiwi.
Puis départ pour Sur. Visite du port et retour de pêche. Petit resto en terrasse dans la ville, on goute les spécialités. On  part pour Raz al Jaiz , plage appréciée des tortues marines. Bivouac dans un camp sommaire, au bord de la plage.
Un dromadaire vient nous rendre visite pendant la préparation de notre feu de camp.
La nuit, découverte des tortues qui viennent pondre sous nos yeux et des centaines de bébés tortues qui se fraient un chemin pour trouver la mer (attention, nous avons appris à nos dépends qu’il est interdit d’aller sur la plage de nuit non accompagné par un guide, sauvegarde des tortues oblige ! et seul le guide a le droit d’avoir une lampe de poche).
Dans la nuit, le vent souffle fort, déménagement des tentes dans le noir pour les mettre à l’abri !

IMG_2345OPT

IMG_2389opt

IMG_2403opt

P1000787OPT

IMG_2416oPT

IMG_2411OPT

P1000776OPT (photos : fillettes et village de Mibam, Ville de Sur,  la plage de Raz al Jaiz et tortue sur la plage de Raz al Jaiz)

OMAN 3e jour Raz al Jinz – Désert de Wahiba Sands

La côte jusqu’à Asaylah est belle, successions de plages de sable blanc, de villages au maisons blanches, de lagons et au loin le désert rouge de Wahiba.
Pique nique rafraichissant au Bani Wadi Khalid : 2 piscines naturelles au milieu d’énormes rochers ronds.
Départ de la piste du désert depuis Al Mintarib. Il ne nous a suffit que quelques kms pour nous enliser et nous faire dépanner par un Omanais… qui prend le volant et nous emporte sans qu’on n’ait le temps de dire OUF dans un rodéo au milieu des dunes et nous montre tous ses talents de pilote averti… et d’escroc redoutable. Il nous plante (la nuit est tombée) au sommet d’une dune ensablée, à des centaines de mètres de la piste et nous demande 90 euros pour sa prestation ! Chaude négociation… rendez-vous le lendemain matin pour qu’il nous redescende ! La colère passe, finalement nous avons fait un mini raid imprévu avec de bonnes sensations ! Pour nous remettre de nos émotions, bananes flambées au dessert. Lever à 5 h pour voir le soleil se lever sur les dunes rouges….

IMG_2420OPt

P1000795OPT

IMG_2321OPT

IMG_2470opt

IMG_2466OPt

(Photos : bivouac au camp de Raz al Jinz / Sur la route de Raz al Jinz-Asaylah / Wadi Bani Khalid / Bivouac dans le désert)

OMAN 4e jour Désert du Wahiba Sands – Bahla

Notre Omanais vient nous retrouver sur notre dune à l’aube… pour nous redescendre tranquillement cette fois.
Retour sur Al Mintarib, village au portes du désert : le grand souk bat son plein. Les Bédouins sont là. Marché aux poissons, fruits, légumes, encens… des couleurs, des odeurs….
Route un peu longue pour arriver jusqu’à Nizwa. Premier vrai repas dans un bon restaurant omanais au centre ville. Un peu de laisser aller sur notre planning, le souk est fermé (il n’ouvre qu’à 16 h) et nous ne savons pas trop où dormir… Tentative pour trouver un hôtel mais d’un commun accord, cela nous semble bien impersonnel et nous préférons camper !
On file jusqu’à Bahla… et commençons à tourner pour trouver un emplacement sympa…. que des cailloux et des cailloux…. nous arrivons dans un petit hameau… on frappe à une porte au hasard (la maison est entourée d’un grand jardin) : on est accueillis comme des rois ! Le propriétaire, Hamish, nous offre le thé, nous fait visiter sa propriété, nous installe un immense tapis dans sa cour et des coussins moelleux et nous laisse monter nos tentes !… et nous prépare un délicieux dîner servi dehors devant  nos tentes ! Hamish viendra nous rejoindre pour discuter jusqu’à tard dans la nuit.

P1000814OPT

P1000815OPT

HPIM4117OPT

(Photos :  Grand souk de Al Mintarib / Bivouac chez Hamish)

OMAN 5e jour Bahla – Jabal Shams

Le lendemain, notre petit déjeuner est servi dans son salon et nous repartirons avec des cadeaux. Dur de quitter Hamish et sa famille… il aurait voulu que nous restions aussi déjeuner… et dormir encore !
En route pour le Jamal Shams, plus haut sommet d’Oman qui culmine à 3000 et quelques.
Arrêt pour visiter le vieux village de Misfat al Abriyyin., superbe.
Puis, on continue en passant devant Ghul, village qui se fond dans la roche. La piste du Wadi Ghul qui nous mène au village perdu de An Nakhur est impressionnante : nous sommes cernés par des falaises, et le 4×4 semble minuscule au milieu de ces rocs. Les enfants nous font visiter leur village. Puis retour sur Ghul et route toute neuve vers le Jabal Shams. La roche est noire à certains moments. Arrivée sur le plateau et vue plongeante sur le canyon. Il fait presque froid ici. Le terrain où on pensait planter notre tente s’avère beaucoup trop venté. Nous trouvons un coin plus à l’abri et commençons à dresser le camp… un peu déçus pour une fois. Un 4×4 arrive, un guide français, JB, et un libanais, Youssef, nous proposent de nous héberger dans une caverne sur un de leurs terrains ! Encore un coup de chance qui nous tombe du ciel. On fête ça chez eux autour d’un apéro… au saucisson !

IMG_2567OPT

P1000856OPT

P1000862OPT

HPIM4181OPT

IMG_2613OPT

IMG_2590OPT

IMG_2615OPT

IMG_2626OPT (Photos : sur la route du Jabal / Village de Ghul / Piste du Wadi Ghul / Village de Misfat / Bivouac au Jabal Shams)

 

OMAN 6e jour Jabal Shams – Wadi Bani Awf

Nous partons pour le  Wadi Bani Awf, on nous a prévenus, la piste est longue et difficile. Après plusieurs kilomètres d’asphalte brillante, la route s’arrête sans prévenir, et nous découvrons la piste qui descend dans le wadi. La roche ici alterne entre le rose, le noir, le gris-vert… Nous voyons au loin des villages aux palmeraies verdoyantes. Heureusement que nous avons Notre précieux Off Road pour nous repérer et trouver l’entrée du canyon qui nous mènera à pied au village de Balad Sayt. Nous préparons le pique-nique avec les chèvres qui semblent apprécier ce que nous allons manger. Nous pique-niquerons dans la palmeraie du village et les enfants nous accompagnerons ensuite pour la visite. Retour à la voiture par un autre canyon.
Nouvel arrêt pour aller visiter le Little Snake Canyon. Marche au milieu d’énormes rochers tombés de là-haut, le canyon serpente à travers les falaises…. et se rétrécit de plus en plus et nous découvrons une piscine.
Nous poursuivons notre route… en cherchant un coin pour bivouaquer. Une pancarte surgit de nulle part nous indique un hôtel dans une petite palmeraie à la sortie du wadi. C’est un hôtel plein de charme avec 4 chambres dans un grand jardin fleuri… où aucun touriste n’a mis les pieds depuis 15 jours. Ils sont heureux de nous voir ! Enfin une vraie salle de bains… et une table et des chaises pour manger. On se la joue Out of Africa, on sort la nappe, on met le couvert, on se fait beau et on se mitonne un délicieux sauté de haricots verts à la tomate. Pour finir, on ne dormira pas si bien que ça, l’endroit est envahi par les moustiques !

OMAN 7e jour – Wadi Bani Awf – Sidab

Ouh la, le jour du départ approche, nous devons nous rapprocher de Mascat, la capitale. Envie d’une dernière journée à la plage. On traverse Muscat pour prendre la route qui longe la côte et qui va jusqu’à Bandar al Jissah. Nous pique-niquerons finalement sur la plage de Al Bustan… et serons très surpris d’avoir l’autorisation de camper sur la plage de Sidab. Après avoir repéré l’endroit de notre bivouac pour la nuit, nous filons découvrir Mascat… de nuit : magnifique, le palais du Sultan et ses abords sont illuminés, tout semble irréel et féérique. Nous irons après visiter le souk de Mutrah qui est ouvert aussi la nuit.
Retour sur notre plage pour planter notre tente.. de nuit à la frontale (mais on commence à avoir l’habitude), en calculant l’endroit pour ne pas être réveillés par les vagues qui viendraient nous lécher les pieds !

P10009232

HPIM4296OPT

IMG_2424Opt

P1000910 
(photos : plages entre Bandar al Jissah et Sidab / Maison typique omanaise)

 

OMAN 8e jour – Sidab Mascate

Le lendemain matin, petit déjeuner sur la plage, face à la mer où les tortues se baignent devant nous. On lève le camp, notre dernier puisque nous prenons l’avion dans la soirée.
Matinée shopping et marchandage. L’après-midi, dernière baignade sur la plage de Al Qurm, dans une eau à au moins 30° !
Devant l’aéroport, on rend notre courageux 4×4 qui nous a  conduit partout et on tente difficilement de fermer nos sacs gonflés par nos achats omanais !
Retour de nuit via Bahrein et Amsterdam, puis Lyon.

IMG_2792OPT2

IMG_2801OPT

(Photos : la baie de Mascate)

Allez-y, vous ne serez pas décus !

Nous avons découvert un pays qui s’ouvre tout doucement au tourisme, malgré les efforts du Sultan. La destination est méconnue et loin du tumulte du printemps arabe. Mais cela rend certainement les touristes frileux. Certains associent peut être cette destination à celle très artificielle des Emirats arabes et notamment de Dubaï. Ici pas de trop de building dans la capitale mais de petites maisons blanches, des magnifiques demeures omanaises et un palais digne des 1 000 et une nuits.
De superbes autoroutes se construisent à travers le pays, des routes nickel perdues dans les montagnes aux lampadaires flambants neufs surgissent deci-delà… dépéchez-vous de découvrir ce pays avant que le tourisme de masse y ait fait ses ravages ! Il est encore largement temps.
Peu d’hôtels dans le pays, alors le meilleur moyen, c’est de planter sa tente où ça vous chante : tout est permis, il suffit juste de trouver un coin sans cailloux, car Oman c’est LE pays des cailloux !
Ici les enfants vous font visiter leur village avec bonne humeur et simplement pour le plaisir, on peut se promener tranquillement dans les souks et laisser sa voiture avec ses affaires sans aucun souci. Les Omanais sont toujours prêts à nous rendre service, avec le sourire.
Notre périple d’un peu plus de 1 000 km s’est concentré entre Mascat, Sur et Niswah mais d’autres régions sont à découvrir : le Dhofar, tout au sud, le désert de Wahiba, le Musandam…

Une carte pour vous repérer

Image-5

En savoir plus sur le Sultanat, une vidéo intéressante :
http://www.wat.tv/video/sultanat-oman-4jtpt_2fqr3_.html

 

Bon voyage !

Vous aimerez aussi :

13 commentaires.

  1. Baills Hollard Sylviane dit :

    je confirme… j’y suis allée y compris pour ouvrir une voie d’escalade!

    • LezardMandarine dit :

      Oui, c’est vrai, j’ai oublié de mentionner qu’il y avait de belles voies pour les fans d’escalade.
      Gros bisous Sylviane !

  2. Zioune dit :

    Oui quel bonheur ce voyage ! Merci pour la piqûre de rappel !
    (Est-ce que tu veux toujours le stock ?)

  3. Fredo dit :

    Aussitôt dit, aussitôt fait ton article sur Oman. As-tu toujours besoin de photos?
    Je ne me rappelai pas de tout les endroits, et encore moins des noms…
    Merci pour ce superbe résumé. Si on m’avait demande, j’aurai répondu qu’on était parti 15 jours tellement nous avons vu et vécu de choses.

    Bizz
    F

  4. Salut,
    Soline, une ex colocataire, était allée avec une amie à Oman (ou était-ce le Yémen?) et en était revenue ravie.
    Clairement une destination peu connue, donc encore épargnée de tout ce que le tourisme peut amener de moche. C’est une destination relativement sûre, n’est-ce pas ? C’est surtout au Yémen que la situation est parfois troublée, non?
    En tout cas magnifiques photos !
    Salutations,

    Mikaël

    • LezardMandarine dit :

      Merci Mikael pour ta balade sur mon blog. Oui Oman est une destination sans risque, où on peut planter sa tente n’importe où.. Mais le tourisme est en pleine expansion, en tout cas c’est un des objectifs du gouvernement. A suivre.
      Du coup je découvre VDN et ses idées de destination.
      Cordialement,

  5. Le tourisme est décidément une vraie pandémie, qu’il m’est de plus en plus difficile de ne pas rattacher à la globalisation libérale (économique, certes, mais aussi sociale-culturelle) qui va ne faire qu’accentuer la disparition de la diversité biologique et culturelle… Paradoxal quand, justement, le motif majeur des touristes est de découvrir celle-ci…
    A bientost,

    Mikaël

    PS – Si tu veux participer à VDN, bienvenue !

  6. Tu as raison, ce vert émeraude de Wadi Shab est tout à fait splendide. On en voit rarement des comme ça, on voit souvent un bleu turquoise comme le Wadi Tiwi. Je trouve ça original de découvrir des pays qui ne sont pas trop médiatisés, enfin ceux qui ne sont pas tellement connus du monde. C’est souvent spécial. J’ai vu qu’on ne s’aventurait pas souvent dans Sour et Al Wahiba, Salalah et la tégion de Dhofar, Ras el Hadd et l’île de Masirah, et Al Musandam. Ce serait bien de les visiter un jour.

    • LezardMandarine dit :

      Découvrir votre commentaire me donne envie de repartir là-bas.. Oui il y a encore pleins de régions peu touristiques à découvrir en pays d’Oman.
      Passez de bonnes fêtes.

  7. Margot dit :

    Joli reportage de ce pays que j’adore. C’est marrant que je tombe sur votre site en charchant des infos sur un drole de lezard que j.ai vu a la plage hier ! J’habite mascate depuis 4 ans et suis originaire de lyon 😉
    Belle journe
    Margot

  8. Voyage Way dit :

    Très bon carnet de voyage.
    J’ai découvert le sultanat d’Oman en octobre dernier le terme « mystérieux » le qualifie très bien 😉
    J’ai suivi un itinéraire proche du tien et j’ai eu un vrai coup de coeur pour Sour qui est au final la seule ville que j’ai trouvé paisible et agréable au sultanat d’Oman!

  9. celine dit :

    bonjour,
    merci pour ces belles images! je cherche désespérément le off road.. avez vous toujours le votre par hasard? nous partons en octobre et j aimerais planifier un peu mon itinéraire.. merci de votre aide

    • Bonjour Céline, merci pour votre message. Vous ne serez pas déçu par ce pays ! J’ai vu que le guide -version 2006- est en vente chez Amazon. Même si la dernière version est épuisée, cela peut peut-être vous donner des indications. N’hésitez pas si vous avez des questions… et bon voyage !

Laisser un commentaire