Tous mes tableaux, version kaléidoscope ça donne ça ! Ca donne un peu le tournis mais c’est magique, non ?

Le paradoxe, c’est que cette lumière vient de là : « Une seule chose est nécessaire : la solitude. La grande solitude intérieure. Aller en soi-même, et ne rencontrer, des heures durant, personne – c’est à cela qu’il faut parvenir. » Extrait de Lettres à un jeune poète – Rainer Maria Rilke

Vous aimerez aussi :

1 commentaire.

  1. Christophe W dit :

    Ce kaléidoscope apparaît un peu comme un fractale. Principe mathématique qui s’appuie sur des concepts de suite géométrique. Quelques liens pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fractale et http://www.syti.net/Fractals.html.
    Et si la science, la nature et l’art étaient un tout ?

Laisser un commentaire